LIVRES

Sa passion pour les villes et l'architecture se déclenche lors d'un voyage à Venise, en 2001. Il est fasciné par la beauté fantasmagorique de la Sérénissime noyée dans l’acqua alta. Il entame alors une série sur les villes, s'inspirant du travail de photographes tels que Norman Parkinson et Karl Hugo Schmölz. Paris, New York, Londres, Tokyo, Jérusalem, Istanbul… Depuis vingt ans, l'homme parcourt les grandes métropoles du monde, capturant les monuments et infrastructures emblématiques comme les immeubles anonymes. Pas un habitant ne peuple ses photos en noir et blanc. La lumière est, avec les bâtiments, le personnage principal de ses clichés. Il donne à voir des villes semblables à un décor de théâtre, figées dans le temps. "L'absence de personnages permet de mettre en avant les œuvres humaines et leur permettre de vivre par elles-mêmes" explique l'artiste.
×